fbpx

Le potager selon notre partenaire Le Petit Pousseur

Le Petit Pousseur, partenaire de Cmonjardinier, vous explique son métier et sa passion pour le potager

Les professionnels de Cmonjardinier.com

Cmonjardinier.com vous conseille dans tous vos travaux de jardinage.

# - - - -

Envie de manger et de consommer mieux ? Le Petit Pousseur, partenaire de Cmonjardinier, vous en dit plus sur son métier et sur les avantages d’avoir un potager chez soi !

Ce mois-ci nous avons choisi de mettre en lumière le profil de Jean-Baptiste, partenaire de Cmonjardinier depuis quelques années et gérant de l'entreprise Le Petit Pousseur. Aujourd'hui, il nous explique pourquoi la création et l'entretien de potagers est devenu son métier

1) Quel est ton métier et en quoi consiste-t-il ?

Je suis jardinier. Plus précisément mon métier est d’installer, d'entretenir et d'animer des potagers dans les entreprises
et les collectivités.

Afin de développer notre activité, nous avons choisi d'élargir notre offre et nous proposons aujourd'hui de l'entretien courant des jardins:

  • La tonte
  • Le débroussaillage
  • La taille d'arbres et d'arbustes
  • Le désherbage
  • Le bêchage, le binage et le griffage
  • L'entretien des massifs et des balcons
  • L'arrosage manuel des végétaux
  • La scarification
  • L'application d'engrais et/ou d'amendements
  • Le traitement des arbres et des arbustes
  • La taille des haies, des fruitiers, des rosiers
  • Les petites plantations en remplacement d’anciens végétaux et d'autres encore !

 

C'est grâce Cmonjardinier que nous avons pu développer notre réseau et notre activité dans les jardins des particuliers.

 

2) Quels services proposes-tu et où exerces-tu ton activité ?

Je travaille aujourd’hui a Ézanville et plus généralement sur toute la partie nord de l’Ile de France.

Je propose principalement des travaux d’entretien d’espace vert et de potagers pour les particuliers et entreprises.

Mon activité de création et d’entretien des potagers se fait principalement avec des entreprises. Nous proposons également de faire de petites formations auprès des salariés.

Pour ce faire, nous mettons en place un calendrier avec nos visites d’entretien et nous invitons les salariés de l’entreprise à nous accompagner dans notre travail .

Cela leur  permet de découvrir le monde de la culture maraicher.

 

Nous proposons éventuellement ce type de services aux particuliers mais seulement à nos clients réguliers ayant un potager à disposition.

 

3) Pourquoi as-tu choisi de te spécialisé dans la création de potagers ou encore le foodscaping ?

 

Mon parcours est atypique. Après un certain nombre d’années à travailler dans une entreprise de rénovation d’objets anciens, j’ai décidé de quitté mon travail.

Le temps me manquait et je souhaitais pouvoir m’investir plus dans mon jardin et mon potager personnel. J’avais également la volonté de commencer à manger mieux et plus sainement.

C’est après avoir vu un reportage sur les toits de Paris et les initiatives liées au maraichage que le déclic s’est fait.

Cela m’a donné envie de développer mon projet personnel autour des potagers. J’ai donc pris 1 an pour travailler sur celui-ci et de fil en aiguille j’en suis venu à collaborer avec des entreprises.

Leur but, en faisant appel à mes services, était de créer un endroit où les gens se rencontrent et partagent. L’idée me paraissait géniale et tout à fait en adéquation avec  ma façon de penser.

 

Je dirais donc que je me suis spécialisé dans la création de potagers par opportunité. Opportunité de travailler dans un milieu qui matchait avec mes valeurs et mes motivations personnelles.

 

 

4) As-tu établis un suivi auprès de tes clients afin de leur apprendre à entretenir et cultiver leur potager ?

Oui, nous le faisons très régulièrement pour les entreprises. Nous essayons d’initier les salariés des entreprises à l’entretien des potager et leur faire connaitre notre travail.

Nous leur proposons donc de nous aider lorsque nous venons faire une visite d’entretien et des fois, nous proposons même des petits apéros afin de goûter les fruits et légumes du potager.

 

Comme expliqué plus haut, nous pouvons occasionnellement établir un suivi chez les particuliers mais seulement si ceux-ci sont des clients que nous voyons régulièrement  et qui disposent eux même d’un potager.

 

 

5) Quels types de clients sont susceptibles d’avoir recours à tes services ( pros / particuliers / publics) ?

Tous peuvent faire appel à nos services !

Pros, particuliers, collectivités... L’important c’est de trouver un terrain d’entente et pour réaliser le projet de chaque client.

 

 

6) Quels avantages tes clients peuvent-ils tirer de leur potager ou de leur foodscape ?

Le potager ou le foodscaping apportent plein d’avantages !

Manger sainement est bien sûr l’un des principaux. Et aujourd’hui, le prix des fruits et légumes de bonne qualité augmente de plus en plus et ceux régulièrement.

Cela permet de manière plus générale de manger sainement, de consommer mieux et ceci-ci sans payer cher.

 

Je pense également que le potager est une source de plaisir. Pouvoir cuisiner ses propres produits, avec un meilleur goût c’est génial et ça n’est pas donner à tout le monde.

 

Du point de vue pratique, entretenir un potager à un coté très pédagogique pour les enfants. Je pense que ça peut contribuer à l’éveille de l’enfant et lui permettre d’apprendre plein de choses. Par contre il ne faut  pas se faire d’illusions... Les enfants ne s’occuperont pas seuls de votre potager ! Ils préfèreront aller jouer au ballon...

 

Pour finir, l’entretien de potager est déductible des impôts. Peu de personnes le savent mais c’est un avantage à ne pas négliger !

Pour en savoir plus sur le foodscaping, cliquez ici.

 

7) Dirais-tu que la création de potager est en plein essor ? Si oui pourquoi ?

Oui,  consommer mieux et plus sain est devenu un phénomène de mode.

Aujourd’hui les gens font de plus en plus attention à leur consommation et l’impact environnemental que ça implique.

Manger bio, sain et favoriser le circuit court devient de plus en plus rependu...  et le potager ou le foodscaping répondent parfaitement à ces nouvelles envies.

 

8)  Quel diplôme et / ou formation professionnelle est nécessaire pour exercer ce métier ?

Pour ma part, je suis autodidacte. J’ai appris sur le terrain grâce à mes différentes expériences qu’elles soient professionnelles ou personnelles.

Avant de me lancer à temps plein dans mon projet, j’ai travaillé quelques temps dans une société d’espace vert, cela m’a permis acquérir de solides bases.

Aujourd’hui je travaille  également avec Yann. Il m’accompagne sur le terrain et est devenu un véritable collaborateur. Après sa reconversion il a suivi une formation dans un lycée agricole. Cela lui permet d’avoir un rôle de conseiller au quotidien.

C’est formidable de pouvoir travailler ensemble sur nos chantier, nous nous apportons beaucoup mutuellement.

 

9) Selon toi, quelles qualités faut-il pour exercer ce métier (physique, pratique, intellectuelles...) ?

La curiosité. C’est indispensable dans ce métier.

S’intéresser à tout, avoir envie d’apprendre, avoir envie d’essayer de nouvelles choses me parait essentiel pour être jardinier paysagiste. Cela permet de s’investir à 200% dans son métier et d’être force de propositions.

 

Aimer le partage est aussi important. Rencontrer les clients c’est donner et apprendre au quotidien.

 

Pour finir je dirais qu’il faut être en forme pour exercer ce métier ! Le travail de la terre et l’entretien de jardin en général demande une certaine force physique.

 

10) Qu’est-ce qu’il te plait dans ce métier et quels en sont ses cotés négatifs ?

J’aime être au contact des clients, les rendre heureux à travers les projets que l’on construit ensemble. Cela me permet de rencontrer de belles personnes qui m’apportent beaucoup et c’est très enrichissant.

Et puis bien sûr, j’aime partager mon métier et le faire connaitre.

 

Pour le côté négatif, je dirais que c’est un métier qui prend du temps et qui demande beaucoup d’investissement pour être rentable.

 

11) Y a-t-il beaucoup d’opportunités embauche dans ton métier ?

Oui, le marché du potager ou du foodscaping est en plein essor !

Je dirais seulement qu’ aujourd’hui, si vous souhaitez ne vivre que de l’entretien et de la création de potagers, il faut trouver le bon modèle économique.

Pour ma part j’ai diversifié mon offre car les potagers seuls ne me permettaient pas d’en vivre.

 

12) Pourquoi as-tu choisi de t’associer à Cmonjardinier ?

Dans un premier temps j’ai choisi de m’associer à Cmonjardinier pour développer mon business en entretien des jardins. Et de manière plus général pour toucher d’avantage de clients.

Ce partenariat me paraissait essentiel car la quasi-totalité de mes prestations entre dans le cadre de la déduction fiscale. Grâce à l’agrément de Cmonjardinier en Service à la personne, je peux faire bénéficier mes clients des 50%  de crédit d’impôt. Grâce à leur aide, le développement de mon business sur l’entretien des espaces verts concerne à 80% les clients de Cmonjardinier.

Aujourd’hui je continue de travailler en partenariat avec Cmonjardinier car cela me permet de gagner du temps au quotidien grâce à leur application 100% dédiée aux pros du paysage mais aussi grâce à leur Service Client et leur support administratif.

Au fur et à mesure du temps, J’ai trouvé ma place avec Cmonjardinier. Notre partenariat m’a permis d’approcher les gens du métier à travers des évènements et j’ai tissé de vrais liens avec les différentes équipes internent. Ils me soutiennent et m’aident toujours à développer mon business.

 

 

Question bonus, qu’est ce qu’un noyau hybride ?

L’hybride est un mixte entre 2 variétés de végétaux.

Dans les semences d’aujourd’hui, les graines issues du fruits ont été créées exprès pour ne pas se reproduire et donc pour pas refaire de fruit.

En d’autres termes, elles ont été calibrées pour nous faire consommer plus !

Il est donc important de le savoir et de faire attention à la provenance de vos graines !

Les non-hybrides ont plus de facilité à repartir . Donc si vous souhaitez vous lancer dans la création d’un potager, penser à commander vos graines dans de bon magasins comme Germinance par exemple. Certains magasins bios vendent  également des graines de qualité.

 

 

Pour aller voir le profil du Petit Pousseur sur Cmonjardinier.com, cliquez ici !

Les commentaires sont fermés.

Les derniers
articles ...

Le jardinage écoresponsable et artistique avec notre partenaire Kevin Feufeu. Il nous explique ses choix, ses valeurs et son travail tourné vers la nature et l'humain.
Être jardinier paysagiste écoresponsable selon notre partenaire Kevin Feufeu
C'est le profil de Kevin que nous mettons à l'honneur ce mois-ci ! Il nous explique comment il a choisi d'intégrer des valeurs humaines et écoresponsables dans le métier de jardinier paysagiste.

Lire l'article

Découvrez le jardinage écologique grâce à notre partenaire Lucas Engelbach.
Le jardinage écologique avec notre partenaire Lucas Engelbach
Le jardinage écologique et le respect de l'environnement ? C'est ce que notre partenaire Lucas Engelbach a choisi de partager à travers son métier. Il vous explique les bienfaits de l'écoresponsable dans le métier de jardinier.

Lire l'article

Le Petit Pousseur, partenaire de Cmonjardinier, vous explique son métier et sa passion pour le potager
Le potager selon notre partenaire Le Petit Pousseur
Envie de manger et de consommer mieux ? Le Petit Pousseur, partenaire de Cmonjardinier, vous en dit plus sur son métier et sur les avantages d'avoir un potager chez soi !

Lire l'article

Cmonjardinier vous présente le profil de Christophe, un de nos partenaire s'étant spécialisé dans le désherbage écologique par vapeur sèche.
Le désherbage écologique par vapeur sèche? La méthode 100% naturelle de Chris...
Nous avions aujourd'hui envie de mettre en lumière le profil de Christophe, partenaire de Cmonjardinier, qui a fait du désherbage écologique par vapeur sèche sa spécialité!

Lire l'article